Les fautes de frappes deviennent rentable

Lisa Zeitlhuber, une publicitaire autrichienne et Katharina Schmitt en association avec Google Chrome, ont pensées à mettre en place un moyen simple de contribuer à un programme d’éducation de l’UNICEF. Elles veulent mettre à profit les millions de fautes de frappe de millions d’utilisateurs de Chrome.

Le fonctionnement est simple, si vous faites une erreur de frappe, le correcteur Chrome vous propose une correction, mais aussi l’occasion de faire un don à l’UNICEF. Au niveau du don, c’est  0,10$ par lettre.

Ce projet nommé Donate a word n’est encore qu’un concept, peut-être que chrome l’intégrera sous forme d’extension.


Donate a word

 

Source